Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/myriade/www/carnet/wp-settings.php on line 512

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/myriade/www/carnet/wp-settings.php on line 527

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/myriade/www/carnet/wp-settings.php on line 534

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/myriade/www/carnet/wp-settings.php on line 570

Strict Standards: Declaration of Walker_Page::start_lvl() should be compatible with Walker::start_lvl(&$output) in /home/myriade/www/carnet/wp-includes/classes.php on line 1199

Strict Standards: Declaration of Walker_Page::end_lvl() should be compatible with Walker::end_lvl(&$output) in /home/myriade/www/carnet/wp-includes/classes.php on line 1199

Strict Standards: Declaration of Walker_Page::start_el() should be compatible with Walker::start_el(&$output) in /home/myriade/www/carnet/wp-includes/classes.php on line 1199

Strict Standards: Declaration of Walker_Page::end_el() should be compatible with Walker::end_el(&$output) in /home/myriade/www/carnet/wp-includes/classes.php on line 1199

Strict Standards: Declaration of Walker_PageDropdown::start_el() should be compatible with Walker::start_el(&$output) in /home/myriade/www/carnet/wp-includes/classes.php on line 1244

Strict Standards: Declaration of Walker_Category::start_lvl() should be compatible with Walker::start_lvl(&$output) in /home/myriade/www/carnet/wp-includes/classes.php on line 1391

Strict Standards: Declaration of Walker_Category::end_lvl() should be compatible with Walker::end_lvl(&$output) in /home/myriade/www/carnet/wp-includes/classes.php on line 1391

Strict Standards: Declaration of Walker_Category::start_el() should be compatible with Walker::start_el(&$output) in /home/myriade/www/carnet/wp-includes/classes.php on line 1391

Strict Standards: Declaration of Walker_Category::end_el() should be compatible with Walker::end_el(&$output) in /home/myriade/www/carnet/wp-includes/classes.php on line 1391

Strict Standards: Declaration of Walker_CategoryDropdown::start_el() should be compatible with Walker::start_el(&$output) in /home/myriade/www/carnet/wp-includes/classes.php on line 1442

Strict Standards: Redefining already defined constructor for class wpdb in /home/myriade/www/carnet/wp-includes/wp-db.php on line 306

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/myriade/www/carnet/wp-includes/cache.php on line 103

Strict Standards: Redefining already defined constructor for class WP_Object_Cache in /home/myriade/www/carnet/wp-includes/cache.php on line 431

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/myriade/www/carnet/wp-includes/query.php on line 61

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/myriade/www/carnet/wp-includes/theme.php on line 1109

Strict Standards: Declaration of Walker_Comment::start_lvl() should be compatible with Walker::start_lvl(&$output) in /home/myriade/www/carnet/wp-includes/comment-template.php on line 1266

Strict Standards: Declaration of Walker_Comment::end_lvl() should be compatible with Walker::end_lvl(&$output) in /home/myriade/www/carnet/wp-includes/comment-template.php on line 1266

Strict Standards: Declaration of Walker_Comment::start_el() should be compatible with Walker::start_el(&$output) in /home/myriade/www/carnet/wp-includes/comment-template.php on line 1266

Strict Standards: Declaration of Walker_Comment::end_el() should be compatible with Walker::end_el(&$output) in /home/myriade/www/carnet/wp-includes/comment-template.php on line 1266

Strict Standards: Redefining already defined constructor for class WP_Dependencies in /home/myriade/www/carnet/wp-includes/class.wp-dependencies.php on line 31

Strict Standards: Redefining already defined constructor for class WP_Http in /home/myriade/www/carnet/wp-includes/http.php on line 61
Passage » Français

Archive pour la catégorie ‘Français’

Tout traduire, vraiment?

Mardi 23 juin 2009

Au Canada, les commerçants doivent offrir des produits dont l’étiquette est bilingue (français et anglais), et cela, partout au pays. Quelques-uns s’en fichent, la majorité s’en acquitte très bien et quelques-uns encore vont au-delà des exigences de bases!

Je m’explique, j’étais au supermarché à fouiner dans les fruits et légumes à la recherche d’épinards… J’aperçois du coin de l’œil une boîte portant l’inscription « mâche » en grosses lettres. Ce qui se passe de traduction, puisque les anglophones l’appellent aussi ainsi. Mais pour de pas dépayser ses clients s’exprimant dans la langue de Shakespeare, le producteur avait pris soin d’écrire dans le coin du paquet : « You say it like mosh ». Cette ambigüité levée, l’honneur était sauf et le client anglophone pouvait désormais s’informer de la fraîcheur de la « mosh » et être compris de tous.

Mais là où ça devient franchement rigolo, c’est que dans l’autre coin du paquet, le traducteur avait consciencieusement traduit le tout en français : « On le prononce comme mosh »!

Oui, ben là, on s’en doutait…

Bon appétit! tradlogomini
[boh nah-pay-TEE]

Julie

La grippe porcine en quelques mots

Jeudi 30 avril 2009

Il arrive à la « grippe porcine » ce qui était arrivé au « SRAS » : mauvaise appellation! Dans le tourbillon du moment, un nom est lancé pour simplifier la communication et hop… les médias s’en emparent et le propagent faute de mieux.

C’est arrivé au SRAS : syndrome respiratoire aigu sévère. « Aigu sévère »! Bon, on a compris dès la première épithète que ça n’avait rien de jojo. Et en plus, c’est à peine si « sévère » est accepté en français dans le sens de « grave ». Mais le mal est fait. 

porcinetPour « grippe porcine », on s’est réveillé un peu plus tôt (pour ne pas perturber la vente de porc, vraisemblablement). Il faut avouer que « grippe porcine », c’est plus rigolo que virus H1N1 souche XYZ, qui nous prive de joyeux jeux de mots ou de caricatures désopilantes où figurent de jolis petits cochons. Ça ne réduit pas la gravité très réelle de la situation, mais ça nous permet de relâcher un peu de stress.

Voici ce que dit l’OIE (Organisation mondiale de la santé animale) de tout ceci : « Les informations à disposition de l’OIE n’indiquent pas pour le moment que l’épidémie de grippe sévissant au Mexique et aux États-Unis ait été précédée par un foyer de grippe porcine. » Elle ajoute : « Il n’est pas approprié d’appeler la maladie actuelle “grippe porcine” car le virus circulant comporte dans son patrimoine génétique des composantes d’origine humaine, aviaire et porcine à la fois. L’OIE a proposé de l’appeler “grippe Nord-Américaine” [sic] par homologie à la grippe asiatique et à la grippe espagnole survenues au siècle dernier. »

Ce cher Barack a compris la leçon, il utilise maintenant le terme H1N1 pour parler de la maladie… et vu son influence, le reste de la population ne tardera pas à suivre son exemple! « Grippe nord-américaine »? Gageons que ça ne décollera pas. Pas en Amérique!

Ce qu’il faut retenir de tout ça, c’est que la hâte nous fait dire et écrire des choses plus ou moins justes. Ce qui est vrai aussi pour la traduction… La meilleure façon d’obtenir un texte totalement inadéquat est de presser votre traducteur à produire 5000 mots pour midi!

Ah, si les mots justes se répandaient à la vitesse du H1N1… tradlogomini

Julie

Un Antidote à tous vos mots

Lundi 23 février 2009

Antidote RX

Antidote RX

Ma pharmacopée de traductrice comprend des remèdes pour bloquer les anglicismes, atténuer les difficultés de la langue et soigner la grammaire. Mais l’élixir qui fait chaque fois mouche, dans sa fiole incassable, ravitaillée régulièrement par un Druide bienveillant, c’est Antidote.

Pour faire court : un correcteur, dix dictionnaires et dix guides; mais aussi des filtres (philtres?) de révision et d’inspection, qui exercent leur magie sur les verbes ternes, les phrases passives, les répétitions. Pour le reste, le site de Druide informatique regorge de renseignements que je ne répéterai pas ici.

Mais surtout, en cinq années d’utilisation, il n’a JAMAIS PLANTÉ. Il s’installe sur un Mac et la version OS X n’est JAMAIS à la traîne de la version Windows; et que dire de la licence sans chichis : installation permise sur trois ordinateurs familiaux (Mac et PC) avec numéro d’enregistrement livré en quelques secondes par Internet. On peut rayer, casser, perdre la galette, on récupère le logiciel en ligne. Mises à jour (pas si) mineures gratuites fréquentes et mises à jour majeures payantes à prix réduit, par Internet ou sur cédérom.

Quoi d’autre? Lorsque l’article d’un dictionnaire ou d’un guide est long, le moteur de recherche (cmd-F) nous conduit directement à la « posologie » désirée. On peut aussi copier-coller à qui mieux mieux. Pourquoi j’insiste sur des fonctions qui semblent aller de soi? Parce qu’un certain dictionnaire vénérable, dont le contenu est formidable, n’est pas fichu de faire fonctionner son interface comme il se doit et exige qu’on ait le CD sur soi à toute heure du jour… J’y reviendrai d’ailleurs dans un prochain billet.

Mes « antidotes  » préférés?

  • Les cooccurrences, pour trouver le mot juste;
  • Les synonymes, pour rendre les répétitions, qui en anglais passent mieux qu’en français;
  • Les locutions, pour vraiment mettre le doigt sur la signification réelle d’une expression;
  • Les citations, pour bien comprendre comment on utilise un mot, lorsque le doute s’installe.

Ce qui manque à cette trousse de premiers soins? Un baume nommé « étymologie » : pas une véritable lacune, plutôt un placébo administré pour apaiser une curiosité naturelle pour les langues.

Julie

Gazan, Gazaoui, Gazaouite et compagnie…

Mardi 3 février 2009

Les habitants de Gaza font la manchette depuis les événements que l’on sait. On a donc appris illico leur gentilé. Mais quel est-il? Gazan semble être la solution en anglais, mais c’est en français que ça se complique!

La banque terminologique du Bureau de la traduction (Termium) donne «Gazan» et «Gazane» comme gentilé français des habitants de la fameuse bande, mais reste muette quant à l’utilisation du terme comme adjectif. Le Grand dictionnaire terminologique (GDT) ne répertorie pas ce gentilé, ni «Gazaoui» ou «Gazaouite», d’ailleurs; ces derniers étant issus de la méthode habituelle de formation des gentilés en arabe : Irak et Iraki, Pakistan et Pakistani; ainsi donc, Gaza et Gazaoui. Notons aussi la formation au féminin en «ite», qu’on retrouve dans divers contextes (et par forcément féminins) en français (Yémémite, israélite).

ONU

ONU

 

Pour traduire un texte sur l’aide apportée par l’ONU aux sinistrés de la bande de Gaza, j’ai rendu Gazan houses par «les maisons de Gaza». D’autres solutions ?

Une recherche pas du tout scientifique sur Google jette une lueur d’espoir sur le sujet :

Gazan(s) : Surtout utilisé en anglais.
Gazane(s) : Nom d’un groupe de musique ou nom de famille. Peu révélateur.
Gazaoui : Plus de 28000 résultats, surtout des sites en français, dont celui du Monde, de TFI, du Figaro, de La Presse, etc. C’est pas rien! désolée Termium.
Gazaouis : 88000, incluant les sites du Devoir et d’Amnesty. Ça se précise.
Gazaouie+s : 7300 + 7500, dont Le Point, Le Figaro, RFI, Radio-Canada, La Presse.
Gazaouite+s : 6700 + 2500, dont Le Figaro et L’Express, mais ni Radio-Canada, ni La Presse.

Et pour faire bonne mesure, «gazaoui» est invariable pour certains. Conclusion : usage flottant! mais qui tend vers «gazaoui[e][s]». Ah, ça oui!  

Julie

Alea jacta est!

Mardi 27 janvier 2009

Et voici que je franchis le Rubicon, comme ce Jules… pour relier les deux solitudes de MacLennan.

Pont de Québec

Un pont (ou deux!) entre deux mondes

Je plonge donc dans ces eaux glacées pour vous entretenir de science et de traduction, ou pour gloser sur le français, l’anglais et les mots en général. Je coupe court aujourd’hui, trop pressée de publier quelque chose dans ce nouvel environnement.

Au plaisir de vous revoir au prochain passage! 

Julie